Accueil>Vos élus>Partenaires

Partenaires

La CAVB  

La Communauté d'agglomération du Val de Bièvre a été intégrée le 1er janvier 2016 à la Métropole du Grand Paris et est devenu Établissement public territorial Grand-Orly Seine Bièvre.

La Communauté d’agglomération, créée en décembre 1999, rassemblait 7 communes : Arcueil, Cachan, Fresnes, Gentilly, l’Haÿ-les-Roses, le Kremlin-Bicêtre et Villejuif. 
 

Grand-Orly Seine Bièvre

 Provisoirement nommé "Territoire T12" au cours de la création de la Métropole du paris, Grand-Orly Seine Bièvre englobe 3 anciennes communautés d’agglomération (Val de Bièvre, Seine Amont et Portes de l’Essonne) et 8 villes partenaires  (Ablon-sur-Seine, Chevilly-Larue, Orly, Rungis, Thiais, Valenton, Villeneuve-le-Roi,  Villeneuve-St-Georges).

D'une superficie de plus de 120 km2, pour une population d'environ 675.000 habitants, ce territoire composé de 24 communes* est le plus vaste de la Métropole et le plus peuplé derrière Paris. 

*Ablon-sur-Seine, Arcueil, Athis-Mons, Cachan, Chevilly-Larue, Choisy-le-Roi, Fresnes, Gentilly, Ivry-sur-Seine, Juvisy-sur-Orge, Le Kremlin-Bicêtre, L'Haÿ-les-Roses, Morangis, Orly, Paray-Vieille-Poste, Rungis, Savigny-sur-Orge, Thiais, Valenton, Villejuif, Villeneuve-le-Roi, Villeneuve-Saint-Georges, Viry-Châtillon, Vitry-sur-Seine.

Les compétences du Territoire

Compétences obligatoires :

  • Assainissement et eau
  • Gestion des déchets ménagers
  • Plan climat-air-énergie
  • Plan local d'urbanisme
  • Action sociale d'intérêt territoriale
  • Politique de la ville
  • Equipements culturels et sportifs d'intérêt territorial : conservatoire, piscine, ...

Compétences partagées avec la Métropole du Grand Paris :

  • Aménagement
  • Développement économique
  • Habitat

Vos représentants territoriaux

92 conseilleurs territoriaux siègent au Conseil territorial présidé par Michel Leprêtre, maire-adjoint à Vitry-sur-Seine et ancien président de la Communauté d’agglomération de Seine Amont.

8 de ces 92 conseillers sont élus de Villejuif :

  • Franck Le Bohellec,
  • Annie Grivot,
  • Philippe Vidal,
  • Élie Yebouet, 15e vice-président
  • Catherine Casel,
  • Franck Perillat-Bottonet,
  • Dominique Girard,
  • Alain Lipietz.

 

La Métropole du Grand Paris

La Métropole du Grand Paris a vu le jour le 1er janvier 2016. Elle a été créée par la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles, et renforcée par la loi de nouvelle organisation territoriale de la république.

Elle regroupe Paris, les 123 communes des trois départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne et 7 communes des départements limitrophes de l’Essonne et du Val d’Oise, soit près de 7,5 millions d’habitants.

La MGP est chargée de donner à la région capitale un statut de métropole de rang mondial et de favoriser un développement économique durable et solidaire des territoires qui la compose. Elle est organisée en 12 territoires. Villejuif appartient au 12ème territoire.

Les compétences de la Métropole

Un projet métropolitain définit les orientations générales de la politique conduite par la métropole du Grand Paris. 

4 compétences obligatoires lui sont transférées de manière progressive de 2016 à 2018 :

  • développement et aménagement économique, social et culturel,
  • protection et la mise en valeur de l'environnement et politique du cadre de vie : plan climat-air-énergie et schéma directeur des réseaux de distribution d'énergie métropolitains.
  • aménagement de l'espace métropolitain,
  • politique locale de l'habitat.

La Métropole peut obtenir une délégation de compétences en matière de logement et un transfert de grands équipements et d'infrastructures par l'Etat.

Vos représentants métropolitains

Désigné à l’issu d’un vote en Conseil municipal, Franck Le Bohellec représente Villejuif à ce Conseil métropolitain, en compagnie de 23 autres conseillers métropolitains issus du T12.

Le département du Val-de-Marne

 Créés en 1790 pour pallier à la confusion administrative, les départements sont redécoupés en 1967 devant la forte poussée démographique francilienne : 29 communes de de la Seine et 18 communes la Seine-et-Oise fusionnent en département du Val-de-Marne.

Au fil des grandes étapes de la décentralisation (1982 et 2004), le Conseil départemental a pris forme pour devenir une collectivité reconnue, à l’autonomie décisionnelle et aux compétences propres, garante de la cohérence du territoire.

Les compétences du Département

  • L’action sociale constitue l’essentiel des compétences départementales avec 61% de son budget de fonctionnement.
    Ce domaine concerne de près ou de loin tous les Val-de-Marnais à différents moments de leur vie : enfance, personnes handicapées, personnes âgées, difficulté financières…
    Le Département a la charge de l’ensemble des prestations d’action sociale, et notamment du RSA (Revenu de solidarité active) dont il assume seul la gestion depuis 2004, de l’Apa (Allocation personnalisée d’autonomie), accordée aux Val-de-Marnais de plus de 60 ans en perte d’autonomie.
  • L’enfance, au titre de ses missions de prévention et de protection de l’enfance.
  • L'enseignement, avec la construction et le fonctionnement des 104 collèges qui relèvent de sa responsabilité, et une participation au fonctionnement des 24 collèges privés val-de-marnais.
  • L’aménagement, avec l’entretien des 360 kilomètres de routes départementales et, depuis 2006, la gestion de 80 kilomètres de routes nationales d’intérêt local.

Au-delà des compétences qui lui sont dévolues par la loi, tout Conseil départemental peut faire le choix d’intervenir (souvent en partenariat avec d’autres collectivités) dans d’autres domaines, qui concourent à la qualité de vie des habitants :

  • 76 crèches départementales,
  • le développement économique, (compétence régionale) afin de renforcer l’attractivité du territoire et favoriser l’emploi,
  • le logement, avec la création et la réhabilitation de logements sociaux,
  • la protection des espaces naturels,
  • la gestion de l’eau
  • les actions en faveur de la culture, du sport et des loisirs.

Vos représentants départementaux 

49 conseillers généraux composent l’assemblée départementale avec à leur tête le président du Conseil départemental Christian Favier, aidé de 14 vice-présidents et 12 conseillers généraux délégués.

Canton de Villejuif

  • Flore Munck
    Membre de la Commission permanente
    Membre de la 1ere commission Finances, personnels, affaires générales
  • Pierre Garzon
    14ème vice-président
    Membre de la Commission permanente
    Membre de la 2e commission Aménagement
    Délégations : transports, déplacements, circulations et infrastructures routières

 

Hôtel du Département
21/29 avenue du général de Gaulle
94011 Créteil cedex

01 43 99 70 65

La région Ile-de-France

 Nées dans les années 1950, les régions ont acquis au fil des années de plus en plus de pouvoirs jusqu'à devenir des collectivités territoriales à part entière avec la loi de décentralisation de 1982.

Avec plus de 12 millions d'habitants, l'Ile-de-France abrite 19% de la population française pour 2,8% du territoire.

Compétences de la Région

Le Conseil régional intervient dans la plupart des domaines qui concernent votre vie quotidienne :

  • Lycées, apprentissage, recherche,
  • Emploi et formation professionnelle,
  • Développement économique, innovation,
  • Transports,
  • Logement, aménagement du territoire (SDRIF),
  • Environnement, développement durable,
  • Culture, sport, loisirs,

L'assemblée régionale et ses élus

Le conseil régional est l’assemblée délibérante de la Région Île-de-France. Son nombre d’élus est déterminé en fonction du nombre d’habitants. Elle est composée de 209 conseillers régionaux, élus au suffrage universel direct. La durée du mandat est fixée par le code électoral. Sauf modification de celui-ci, elle est normalement de 6 ans.

Auprès de la présidente de Région Valérie Pécresse, 15 vice-présidents et 5 délégués spéciaux composent l'exécutif régional, élu en décembre 2015.

Hôtel de Région
35 boulevard des Invalides
75007 Paris

0 800 661 012