Accueil>Vos élus>Partenaires

Partenaires

La CAVB  

 7/9 avenue François Vincent-Raspail
94110 Arcueil

01 55 01 03 03 - Fax 01 55 01 03 10
info@agglo-valdebievre.fr
Pour en savoir plus : consultez ici le site internet

 

La Communauté d’agglomération, créée en décembre 1999, rassemble sept communes : Arcueil, Cachan, Fresnes, Gentilly, l’Haÿ-les-Roses, le Kremlin-Bicêtre et Villejuif. Elle représente 186 000 habitants.
Son rôle est de développer la coopération intercommunale dans le respect de l’autonomie des communes, par la prise en compte des intérêts communs à chacune des villes dans les domaines du développement économique, de la politique de la ville, de la qualité du cadre de vie et de l’habitat. Elle est en charge également, depuis l’année 2006, des équipements culturels (hormis la Médiathèque et les Maisons pour tous à Villejuif) et des stades nautiques.
La Communauté d’agglomération est administrée par un Conseil communautaire composé de conseillers municipaux issus des sept villes membres. Ce Conseil communautaire compte 56 conseillers communautaires et 35 suppléants. Il constitue l’instance décisionnelle de la Communauté d’agglomération, il définit les politiques à mettre en oeuvre et vote le budget. Le Conseil communautaire se réunit en moyenne tous les mois.
Le Conseil communautaire dispose de cinq commissions ayant pour mission d’examiner les dossiers intéressant la Communauté d’agglomération et de formuler des propositions au conseil.

Le conseil de la communauté

La présidence

Dès la création de la Communauté d'Agglomération de Val de Bièvre, afin de permettre aux sept villes membres un vrai partage de responsabilité, une présidence tournante entre les différentes familles politiques majoritaires a été mise en place. D'une durée de deux ans au départ, le mandat présidentiel a été porté à trois ans en 2008 afin de maintenir l'exécutif en place plus longtemps et gagner ainsi en efficacité et en cohérence.

Jean-Jacques Bridey, député-maire de Fresnes, est le nouveau président de la Communauté d'Agglomération du Val de Bièvre. Il a été élu le 28 avril 2014.
Il est en charge de l'administration générale de la Communauté d'Agglomération, du personnel et des politiques publiques.

ll succède à :
• Patricia Tordjman (2011-2014) : Maire de gentilly
• Jean-Marc Nicolle (2008-2010) : 1er adjoint au maire du Kremlin-Bicêtre
• Christian Métairie (2006-2007) : 1er adjoint au maire d’Arcueil
• Jean-Jacques Bridey (2004-2005) : Député-Maire de Fresnes
• Claudine Cordillot (2002-2003) :  à l’époque Maire de Villejuif
• Jean-Luc Laurent (2000-2001) : Maire du Kremlin-Bicêtre

Les 16 élus villejuifois du Conseil communautaire

Liste « Union citoyenne pour Villejuif »
Franck Le Bohellec : 5ème Vice-Président. Natalie Gandais. Jean-François Harel. Fadma Ouchard. Philippe Vidal. Monique Tijeras. Jorge Carvalho. Catherine Casel. Elie Yebouet. Valérie Arlé. Alain Lipietz : 13ème Vice-Président. Annie Grivot.

Liste « En avant Villejuif, l’Humain au coeur »
Claudine Cordillot. Dominique Girard. Sandra Da-Silva-Pereira. Franck Périllat-Bottonet.

A savoir

  • Pour toute requête en matière de voirie : 01 55 01 04 95
  • Pour toute requête en matière d'éclairage public et de feux tricolores : 01 41 98 39 50
  • Pour toute requête concernant la collecte des déchets ménagers (horaires, passages, changement de bacs) :  service des déchets ménagers : 01 41 24 22 80. E-mail : servicedechets@agglo-valdebievre.fr
     

Le Territoire T12

Le territoire T12 regroupe 24 communes du Val-de-Marne sur une superficie de 12 312 hectares, pour une population estimée à 671 505 habitants :

Valenton, Villeneuve-Saint-Georges, Thiais, Ablon-sur-Seine, Viry-Châtillon, Arcueil, Paray-vieille-Poste, Morangis, Orly, Savigny-sur-Orge, Athis-Mons, Juvisy-sur-Orge, Rungis, Le Kremlin-Bicêtre, L'Haÿ-les-Roses, Fresnes, Ivry-sur-Seine, Choisy-le-Roi, Chevilly-Larue, Cachan, Gentilly, Vitry-sur-Seine, Villeneuve-le-Roi, Villejuif.

Présidé par Michel Leprêtre (FG), il compte 105 conseillers territoriaux et 25 conseillers métropolitains.

En savoir plus

La Métropole du Grand Paris

 Pour en savoir plus : consultez ici le site internet

La Métropole du Grand Paris a vu le jour le 1er janvier 2016. Elle a été créée par la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles, et renforcée par la loi de nouvelle organisation territoriale de la république.
Elle regroupe Paris, les 123 communes des trois départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne et 7 communes des départements limitrophes de l’Essonne et du Val d’Oise, soit près de 7,5 millions d’habitants.

 

Le département du Val-de-Marne

C’est en 1790 que sont créés les départements, nouvelles entités palliant la confusion administrative d’alors. Moins de deux siècles plus tard, la forte poussée démographique francilienne oblige à un nouveau redécoupage local : 29 communes de l’ancien département de la Seine et 18 de l’ancienne Seine-et-Oise forment, en 1967, le jeune Val-de-Marne. Au fil des années et au gré des grandes étapes de la décentralisation (1982 et 2004), le Conseil départemental prend forme pour devenir aujourd’hui une collectivité reconnue, à l’autonomie décisionnelle et aux compétences propres, garante de la cohérence du territoire.

L'assemblée départementale du Val-de-Marne

49 conseillers généraux composent l’assemblée départementale avec à leur tête le président du Conseil départemental aidé de 14 vice-présidents et 12 conseillers généraux délégués.
Ils se réunissent en assemblée départementale au moins une fois par trimestre.
La commission permanente assure la continuité du travail entre chaque session et délibère dans de nombreux domaines.
Les commissions de travail étudient les dossiers qui seront examinés et débattus en assemblée plénière.

Missions

L’action sociale constitue l’essentiel des compétences départementales auquel le Conseil départemental consacre 61 % de son budget de fonctionnement. Un domaine qui concerne de près ou de loin tous les Val-de-Marnais à différents moments de leur vie : enfance, personnes handicapées, personnes âgées, Val-de-Marnais en difficulté… Il a la charge de l’ensemble des prestations d’action sociale, et notamment du Revenu minimum d’insertion, remplacé en 199 par le RSA (Revenu de solidarité active) dont il assume seul la gestion depuis le 1er janvier 2004. Même chose en ce qui concerne l’Allocation personnalisée d’autonomie (Apa), accordée aux Val-de-Marnais de plus de 60 ans en perte d’autonomie.
Il assume également des compétences en faveur de l’enfance, au titre de ses missions de prévention et de protection de l’enfance. Côté enseignement, la construction et le fonctionnement des 104 collèges relèvent de sa responsabilité. Il participe également au fonctionnement des 24 collèges privés val-de-marnais. En matière d’aménagement enfin, il assure l’entretien des 360 kilomètres de routes départementales. Depuis le 1er janvier 2006, la gestion de 80 kilomètres de voies supplémentaires, dites routes nationales d’intérêt local, lui a été transférée.

C’est aussi…

Bien au-delà des compétences qui lui sont dévolues par la loi, tout Conseil départemental peut faire le choix d’intervenir (souvent en partenariat avec d’autres collectivités) dans d’autres domaines, qui concourent à la qualité de vie des habitants. Ainsi en Val-de-Marne, avec ses 76 crèches départementales, la collectivité mène une politique en faveur de la petite enfance. Autre secteur clé : le développement économique, traditionnellement dévolu à la Région, fait l’objet de nombreux efforts du Département, décidé à renforcer l’attractivité du territoire et à favoriser l’emploi. Côté logement, compétence de l’État, le Conseil départemental favorise notamment la création et la réhabilitation de logements sociaux. Enfin, le Département œuvre en faveur de la protection des espaces naturels, de la gestion de l’eau et multiplie les actions en faveur de la culture, du sport et des loisirs.

La région Ile-de-France

  •  35, boulevard des Invalides75 007 Paris
    Tél. : 0 800 661 012

Pour en savoir plus : consultez ici le site internet

Missions:

Emploi et formation, développement économique et social, transports, logement, aménagement du territoire, culture, solidarité… Le Conseil régional intervient dans la plupart des domaines qui concernent votre vie quotidienne.
Le Conseil régional est composé de l’assemblée (les élus), d’un exécutif issu de l’assemblée, et d’une administration chargée de mettre en oeuvre les décisions prises par l’assemblée et l’exécutif.

Principales compétences :
La Région agit dans le cadre de compétences conférées par les lois de décentralisation et dans de nombreux autres champs d’intervention :

  • la construction, la rénovation, l’entretien et l’équipement des lycées, l’apprentissage et la formation professionnelle des adultes, les transports collectifs et les routes, l’aménagement du territoire et la planification (travaux de grands équipements et développement de l’espace rural), le développement économique, le logement et les solidarités, l’enseignement supérieur et la recherche, l’environnement et la mise en valeur du patrimoine historique et paysager, la culture, le sport, les loisirs et le tourisme.

L'assemblée régionale et ses élus

L’assemblée régionale est élue au suffrage universel direct, tous les six ans (les dernières élections ont eu lieu en décembre 2015). Elle comprend 209 conseillers régionaux. Le nombre d’élus par département a été calculé selon des critères démographiques. L’assemblée régionale, qui comprend huit groupes politiques, a un pouvoir délibératif. Elle vote les principales décisions qui engagent l’avenir de la Région sur le plan financier. L’assemblée se réunit en séance plénière environ une fois tous les deux mois.