De nouveaux équipements publics

Afin de répondre aux attentes des habitants et aux besoins futurs, la construction ou l’agrandissement et la rénovation d’équipements publics sont déjà programmés. Panorama des installations sportives et scolaires qui devraient voir le jour d’ici 2019.

Halle des sports

Un dialogue compétitif est en cours pour la création d’un ensemble de logements et d’une halle des sports, à l’horizon 2019, à l’angle de la rue Youri-Gagarine et de l’avenue Karl-Marx.
Les candidats doivent proposer une configuration permettant à la Ville de disposer d’une halle des sports, qu’elle aménagera elle-même.
Pouvant accueillir 400 spectateurs, la Halle doit notamment disposer de vestiaires, y compris pour les usagers du stade de foot voisin, et d’une salle de musculation.

La Halle des sports, qui devrait être livrée en 2019, est un projet ambitieux associant de l’habitat à une structure sportive de haute qualité :

  • 155 logements en accession à la propriété à prix maitrisés, avec un entrée distincte du complexe sportif
  • un gymnase avec vestiaires, recouvert d'un toît végétalisé
  • une salle de musculation
  • une salle polyvalente
  • une annexe (club-house) dédiée aux usagers du terrain de football.

Ce double projet « habitat-sport » permet à la Municipalité de bâtir un équipement public à moindre coût, et de diversifier l’habitat dans cette partie de la ville.

Le promoteur Demathieu et Bard, associé à l’architecte Jean-Christophe Tougeron (qui a déjà réalisé le collège Aimé-Césaire et le CIO à Villejuif) et sa consoeur Marie-Odile Foucras, ont pris en compte le cadre très particulier de ce futur équipement, à deux pas du collège Karl-Marx, classé monument historique et du centre nautique Youri-Gagarine.

Pas question pour autant de proposer un bâtiment aux allures "rétroé. Le parti pris des architectes est bien d’élaborer une oeuvre contemporaine faisant le lien avec l’existant et plaçant les logements à une distance suffisante des tribunes du stade de football.

À l’issue d’une mise en concurrence lancée par la Ville au deuxième semestre de cette année, un maître d’oeuvre sera désigné au premier trimestre 2017 pour concevoir la partie sportive. Les équipes techniques de la Ville, en concertation avec les acteurs du monde sportif et les clubs imagineront les futurs aménagements, en fonction de leurs besoins et des attentes de l’exécutif.
Cet équipement pourrait disposer par exemple, d’un sol parquet permettant d’accueillir un maximum de disciplines, et d’une grande tribune d’environ 450 places pour les compétitions.

Les travaux de la future Halle des sports commenceront fin 2016. Elle sera  implantée au coeur des Lozaits, entre les avenues Karl-Marx et Youri-Gagarine.

Une maison pour les arts martiaux.

Judo, karaté, aïkido, taekwondo, les amateurs d’arts-martiaux ne seront pas en reste. Désireuse de valoriser ces disciplines sur la ville, la Municipalité a décidé également de construire un dojo pour les arts-martiaux, le long de l’impasse Rohri dans le quartier Pasteur.

Un projet de 600m² bâti sur le même principe que pour la halle des sports,avec une opération mixte.
L’opérateur sera désigné à la rentrée prochaine à l'issue d'un dialogue compétitif.

À l’instar de la future Halle des Sports, le chantier de la Maison des Arts martiaux s’intègrera dans une démarche environnementale de développement durable, privilégiant une relation harmonieuse avec leur environnement immédiat, réduisant les nuisances sonores pendant la durée du chantier et optimisant la performance énergétique du bâtiment.

Groupe scolaire des Réservoirs

La construction d’un groupe scolaire pouvant accueillir 17 classes débutera en 2017 sur une partie du terrain des Réservoirs acheté à la Ville de Paris (à l'angle du boulevard Maxime Gorki et de l'avenue de Paris). Ce groupe scolaire était une priorité pour répondre à l’augmentation des effectifs scolaires.

Le projet de Dominique Coulon et associés, choisi par le jury du concours, met en valeur la partie boisée du terrain, côté Nord, conservant des espaces extérieurs généreux et ouverts sur le quartier.

  • Une école maternelle exclusivement installée de plain-pied au rez-de-chaussée : 6 classes largement vitrées, 3 dortoirs, 1 salle de motricité, des locaux pédagogiques partagés et des rangements, une cour et son petit jardin pédagogique,
  • Une école élémentaire : 11 classes réparties au 2e étage, une grande cour au 1er étage, des locaux pédagogiques partagés et des rangements,
  • Un accueil de loisirs : 6 salles d’activités, des locaux administratifs et de rangement,
  • Un espace de restauration scolaire (en self au -1 pour les élémentaires),
  • 1 bibliothèque partagée,
  • 1 bureau de direction,
  • 1 salle des parents,
  • Des locaux pour le RASED (Réseau d'Aides Spécialisées pour les Elèves en Difficulté)
  • Une aire de jeux sportive, accessible aussi au public en dehors des heures scolaires.

Après environ 2 ans de travaux, pour un coût de 23 millions d’euros (dont l’achat du terrain), l'école devrait ouvrir pour la rentrée de septembre 2019.

Une école durable avec son patio vert au coeur du bâtiment, source de lumière naturelle. Le projet est très ambitieux en matière de développement durable et pourrait être "à énergie positive", c’est-à-dire produire plus d’énergie qu’il n’en consomme : isolation phonique et thermique de pointe, lampes basse consommation, panneaux solaires...

L’aménagement du Campus Grand Parc pourrait inclure la construction d’un groupe scolaire, en fonction des programmes de construction de logements autour du pôle d’excellence en santé de Gustave-Roussy.